Les clans du destin -Espéria-
Hello ! Bienvenue sur les clans du destin !
Nous serions ravis de t'accueillir sur le forum, alors n'hésite pas à t'inscrire !
Qu sait, peut-être changeras-tu le destin de ce monde ?


Amateur de fantastique, bienvenue ! Te voilà dans Espéria, un monde en guerre ou chaque choix compte !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Peut on être ennemie de sang, et alliée de coeur ?

 :: La forêt des Sylfes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mathia
Amateur de magie
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 13
Localisation : devant mon pc.
Amateur de magie
Dim 2 Avr - 12:14

Je marchai paisiblement, un peu aux aguets tout de même. J'étais en territoire ennemi, et si on m'attraper, je risquai de ne pas survivre. sauf que si des elfes tombait face à moi, je pourrais toujours déclencher mes pouvoir d'élue. Que je ne maitrisais pas aux passage, enfin, que je maitrisais avec des difficultés certaines. Sauf que je ferai comme la prochaine fois, mes pouvoir s'auto-déclencheraient. Et je ferai des massacres sans le vouloir. Ah bah oui, parce qu'ils sont génial, hein, mais pour faire des meurtres non souhaités, se sont aussi les meilleurs. D'un côté, c'est ce qui m'avait sauver de mes amis. Si gentils qu'ils m'avaient battus, mais, merveilleux amis. Et comme j'étais trop concentrée à me souvenir du passé, je ne vis pas que je pénétrais sur la zone de protection de gloustreins. Quand je le remarquai, je commençai à utiliser un de mes pouvoirs, celui que je maitrisais le mieux, l'élément de la terre. Du coin de l’œil, je vis une fille s'approcher, sans douté était elle mon ennemie, mais je tentai quand même.

-Hé ! Euh, salut. Tu... Tu peux me filer un coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas
Gwenvael
Dusky, admine stupide
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 13
Localisation : Belgique ~
Dusky, admine stupide
Dim 2 Avr - 15:44


Ennemies et alliées à la fois
« Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison. »



Dusky & Moony


J'étais partie chasser dans cette magnifique et dangereuse forêt qu'était la forêt des Sylphes. Ma maison, mon choix. Non pas mon choix. Enfin, un peu. C'est vrai qu'on m'avait exilée, traitée de paria, mais je pouvais revenir. Mais non. Revenir au village reviendrai à trahir Verl, mon père adoptif. Il m'avait tout appris : la légende qui avait construit ce monde, la chasse, le tir à l'arc, le maniement de l'épée, les bases de la survies... Verl était tout pour moi avant qu'il ne décède... à cause d'un elfe. Je déteste les elfes, même si j'en suis une. Je déteste les anges aussi. Verl m'a tout raconté sur ma naissance : la mort de mon père, le problème qu'avait créé ma mère... Bref, tout le bordel sur l'histoire de mes origines.

Il faisait beau et tiède aujourd'hui. Parfait pour cette saison mais excellent pour la chasse. J'espérais pouvoir tuer une biche ou un cerf, histoire de survivre quelques jours avant de me remettre à traquer une proie. Mais je savais aussi qu'on n'avait pas toujours ce qu'on voulait dans la vie et que j'aurai possiblement un pigeon ou un lapin dodu. J'endossai mon carquois rempli de flèches aiguisée ce matin et prit mon arc de la main droite. J'avais un oeil gaucher, donc j'étais obligée de le prendre à droite. Pour finalement sortir de ma petite cabane faite de branches, de feuilles et de brindilles. J'aimais beaucoup ma maison. Elle était douillette et suffisamment grande pour deux personnes. C'était là où j'habitais avec Verl. C'était là où j'avais toujours habité, d'ailleurs. Les oiseaux chantaient assez bruyamment pour les entendre à des kilomètres. Tant mieux, ils seront plus faciles à repérer pour les tuer par la suite. Je n'aimais pas spécialement déplumer les oiseaux, mais si je n'avais que ça à manger, je le ferai sans hésiter.

Alors que je cheminai en silence, j'entendis un grand fracas. Ce n'était pas un animal. Un animal n'aurait jamais été assez stupide pour faire tant de bruit. Ce n'était pas un elfe non plus. Personne ne serait assez con pour s'aventurer dans la partie de la forêt gardée par des gloustreins ! Et mes aïeux, qu'ils étaient féroces, ceux là. Je me dirigeai silencieusement vers l'origine du bruit. Là, il y avait un ange. Un ange ? Mais que faisait-il là ? Non, que faisait-elle là ? Je regardai aux alentours sans bien repérer la créature maléfique. Où était ce monstre ? La fille me regarda avant de demander :
« Hé ! Euh, salut. Tu... Tu peux me filer un coup de main ? »
Je la fusillai du regard, lui intimant le silence. Il fallait que je me concentre et si l'autre duduche me causait, je n'arriverai jamais à entendre le gloustrein surveillant. Mon unique aile me démangeait, m'empêchait de faire quoi que se soit. J'inspirai profondément avant de libérer la grande masse blanche de la ceinture qui était fixée à ma taille. L'aile se fraya un chemin dans le trou que j'avais créé dans ma tunique turquoise pour se déployer. Bizarrement, je me sentais plus vivante, plus prête à tuer cette bestiole.

Cette dernière bondit vers la malheureuse fille aux longs cheveux bruns qui avait osé piétiner son territoire. Je bandai mon arc et, sans même viser, j'atteignis ma cible. Ma flèche, si bien aiguisée, avait perforé la tête de l'affreux gloustrein qui s'était transformé en monstre horrible. Directement, je pris ma forme de renard polaire. J'aimais beaucoup me transformer en cet animal, mais c'était également très pratique. Je m'approchai de la créature morte et, pour être sure qu'elle était bel et bien décédée, je la brisai entre mes crocs.
Mon pouvoir d'ange me permettait de me transformer non pas en deux animaux différents, mais bien qu'en un seul. Mais le petit côté positif est que je pouvais facilement contrôler l'eau. Ouaip, je sais, je suis étrangement bizarre.
Je repris ma forme humaine quelques instants après le déchiquetage du monstre et me tournait vers l'ange. J'avais juste envie de l'étrangler mais je me contins. Tous les anges n'étaient pas des connards. Comme les elfes. Verl n'était pas un petit con. Pourtant, c'était un elfe. Alors je devais me calmer et écouter ce qu'elle avait à dire. Mais avant ça, je devais mettre au clair des petits points.
« Premièrement, je ne t'ai pas sauvée. Enfin si, mais ma motivation était purement personnelle. Parce qu'après t'avoir bouffée, le gloustrein aurait tenté de me tuer, et j'ai pas vraiment envie de mourir avec un bête petit ange. Quoique, ça aurait été marrant comme solution. Enfin, pas de mourir, mais te voir morte. je ricanai un peu. La situation était totalement ridicule. Mais je repris vite mes esprits et bandai mon arc, tout droit vers elle. Maintenant, on va s'amuser un peu. Qui es-tu pour être aussi stupide ? Que viens-tu faire chez moi ? Et réponds, parce que je n'hésiterai absolument pas à tirer. Tu m'as dérangée pendant ma chasse et j'avoue que je ne suis pas contre le fait de manger ta petite bouille angélique. »
Je rigolai, mais j'avais réellement faim. Dans le pire des cas, j'ai un gloustrein à manger, mais je n'ai jamais testé de la porcelaine. Quoi que, avec un peu d'épices... Mon aile battit violemment, confirmant mon état d'esprit. Je voulais des réponses. Et vite.


Revenir en haut Aller en bas
Mathia
Amateur de magie
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 13
Localisation : devant mon pc.
Amateur de magie
Mar 4 Avr - 18:16
La fille me lança un regard assassin. Et quand je dis assassin... Ok, elle m'en voulait. De quoi commencer un super dialogue ! Mais j'avais compris son message, je devais me taire. Pour... Qu'elle fasse ce qu'il fallait faire. Docilement, j'obéis. C'est alors qu'il se passa une chose inattendue. Elle... Une aile venait de sortir de son dos ?!  Sur le coup, je me questionna à propos de ma vue. Mais non, elle possédait bel et bien une aile. Donc, elle avait du sang d'ange. Alors que ses oreilles étaient celle d'une elfe. Je me tenais face à une sang-mêlée, comme moi. Bon, c'est bien beau tout ça, mais pour quel clan elle se battait ? Je supposai les anges, puisque qu'elle voulait m'aider.

Tout à coup, elle visa avec son arc un de ces fichus nains de jardins qui venaient en ma direction. La flèche toucha mon assaillant, sans la moindre difficultés. Sous mes yeux, elle se transforma alors en un renard. Et bien ça... Elle avait donc le pouvoir animal des anges. Rapidement, la fille transformait en renard brisa la statue d'un coup de mâchoire.  Je ne compris pourquoi, mais je ne posai pas de questions. Je voyais déjà bien qu'elle ne me considérait pas vraiment comme une amie. Je m’apprêtais à partir en lui adressant un signe de reconnaissance quand elle me visa avec son arc. Ah. Je me retins de soupirer. De montrer mon désaccord et mon émotion, à savoir : une sorte de surprise et d'agacement. je réussit à ne pas lui demander "sérieusement ?". Elle venait de me sauver... Pour me menacer de mort juste après. Elle m'expliqua alors ce qui se passer.

« Premièrement, je ne t'ai pas sauvée. Enfin si, mais ma motivation était purement personnelle. Parce qu'après t'avoir bouffée, le gloustrein aurait tenté de me tuer, et j'ai pas vraiment envie de mourir avec un bête petit ange. Quoique, ça aurait été marrant comme solution. Enfin, pas de mourir, mais te voir morte.


Non sans difficultés, je me forçai à ne pas froncer un sourcil. Elle voulait ma mort ? Grand bien lui fasse, ça ne m'aurait pas dérangeait si je n'étais pas une élue. Elle ria un peu. La sang mêlée trouvait ça drôle ? Bizarre, celle là... Bon. A la réflexion, je pouvais encore me barrer. Elle visait bien, mais je volais vite. Et avec ma télépathie, je devinerai ou elle allait tirer. Mais elle continua, sans me laisser une chance de partir.

Maintenant, on va s'amuser un peu. Qui es-tu pour être aussi stupide ? Que viens-tu faire chez moi ? Et réponds, parce que je n'hésiterai absolument pas à tirer. Tu m'as dérangée pendant ma chasse et j'avoue que je ne suis pas contre le fait de manger ta petite bouille angélique. »


Elle m'en voulait à ce point ? Sauf que, elle en avait des bonnes, mais je n'avais rien fait. En tout cas, pas à elle. A moins que... A moins que se soit encore mon très apprécié père qui ai fiat des siennes. En prenant l'âme de... Quelqu'un qui lui était précieux. Oui, mais elle ne savait pas qui était mon père, la preuve, elle avait dit "ma bouille angélique." Et si elle connaissait mon père elle aurait dit... Autre chose. Son aile battait vite, signe qu'elle était d'humeur impatiente. Ok, j'allais répondre, mais certainement pas comme elle l'attendait.

-Déjà... Je fis en tendant le bras. je me concentrai aussitôt sur son arc et il lui échappa des mains. Par chance, je maitrisais très bien ce pouvoir car, jadis, je croyais que c'était mon pouvoir d'ange. Un ange normal n'ayant en effet qu'un pouvoir. Puis, je bondis derrière elle -faisant disparaitre mes ailes par la même occasion- et mit ma main sur mon arme, au cas où. L'arc était assez loin, mais...

-Ne me vise pas, je n'aime pas ça.
Ensuite... Je lui adressai un sourire radieux. Merci. Maintenant, ça se compliquait. Mais je savais ce que j'allais lui répondre. Elle me pensait gamine ? Bien, on allait rajouter une couche.

-Et puis bonjour, hein aussi. Je m'appelle Mathia, et je suis une ange ! Alors comme ça tu chassais ? Ouah ! c'est trop cool !
Dit, ça te dérange de faire cuire ce gloustrein ? il n'a pas l'air mauvais... Ou alors... On peut faire cuire ça.


Et je sortis un lapino de mon sac, lui adressant un sourire victorieux comme pour lui montrer que je n'étais pas si bête. Bien que je jouais très bien la comédie. Je savais pertinemment que elle avait vu que j'étais un ange.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenvael
Dusky, admine stupide
avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 13
Localisation : Belgique ~
Dusky, admine stupide
Jeu 6 Avr - 10:47


Ennemies et alliées à la fois.
« Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison. »



Dusky & Moony

L'ange n'avait pas eu peur, comme je l'attendais. Elle avait l'air de s'en foutre totalement. Généralement, on a peur de la mort, même si on sait qu'on va sûrement s'en sortir. Je ne comprenais pas. Je savais que je pouvais tirer et me casser de là rapidement, mais quelque chose me soufflait de ne rien lui faire. Pourquoi ? Je n'en savais rien. Je n'étais pas schizophrène pourtant. Enfin, je crois..
« Déjà... »
À peine eut-elle fini de dire ces mots que je sentis mon arc glisser de mes mains. Ce n'était pas possible ! Jamais je ne lâcherai cette arme, même si je le voulais au plus profond de mon âme. Il partit un peu plus loin, m'empêchant de le ramasser d'un coup de pied. Ce n'était pas moi qui l'avait balancé, mais bien l'ange. Je relevai la tête vers elle, la fusillant à nouveau du regard. Si mes yeux étaient des arcs, elle serait décédée depuis de belles lurettes.
« Ne me vise pas, je n'aime pas ça. Elle afficha un petit sourire triomphant. Merci. »
Mes aïeux, qu'est-ce que je voulais la tuer, cette pimbêche ! Déjà, elle se permettait de s'incruster dans ma forêt, de déranger un gloustrein, de me retirer mon arme ET de faire sa loi ? Mais pour qui elle se prenait, bon sang ?!
« Et puis bonjour, hein aussi. Je m'appelle Mathia, et je suis une ange ! Alors comme ça tu chassais ? Ouah ! c'est trop cool !
Dis, ça te dérange de faire cuire ce gloustrein ? il n'a pas l'air mauvais... Ou alors... On peut faire cuire ça.
»
Suite à cela, elle sortit un lapino. Déjà, j'en eu l'eau à la bouche. Mais non, je ne devais pas rentrer dans le jeu de cette Mathia, si tel était son véritable nom. Soudain, mes oreilles frémirent. Généralement, je "branchait" mes oreilles sur des sons particuliers, comme celui que font les animaux ou les créatures. J'avais totalement oublié que je les avais programmées sur les animaux pour ma partie de chasse ! Je regardai aux alentours et remarquai une magnifique biche. Un peu jeune, trop stupide. Je souris en levant de quelques centimètres ma main droite avant de remarquer que je n'avais plus mon arc. Bon, il va falloir la jouer autrement. Je fermai les yeux avant d'invoquer l'eau.... ou plutôt, avant d'invoquer la glace. J'allais congeler l'animal pour le placer dans un état hypothermique  avant de le tuer. En y regardant bien, je préférai de loin manger une bonne grande biche plutôt qu'un petit lapino. Eau, grand élément qui permet de nous abreuver, je t'en supplie, congèle cet animal afin d'en faire mon repas. Je rouvris les yeux avant de remarquer que la biche était bel et bien congelée. Je n'utilisai presque jamais ce pouvoir, mais je le maîtrisait très bien. Surtout quand je lui parle dans ma tête. Je me dirigeai vers ma prise avant de la briser. Pas la peine qu'elle ne souffre davantage. Et puis, la glace est facile à casser. Elle se teinta légèrement de rouge avant de céder. Je tenais dans mes mains la tête d'une biche qui venait de mourir. Merci de m'avoir si bien aidée, Eau. Tu peux maintenant repartir clapoter tranquillement dans la ruisseaux et rivière que tu nourris. Je me tournai ensuite vers la stupide fille qui savait chasser.
« Bien, Mathia. Je te suggère d'aller cuire ton petit lapino bien loin de chez moi, j'ai autre chose à faire que de parler avec toi. Tu vis peut-être avec des gens bien gentils qui te nourrissent, mais moi, je suis seule, donc... VA-T'EN ! »
Au début, je voulais qu'elle s'en aille juste parce qu'elle m'emmerdait, mais je dois avouer que je voulais vraiment qu'elle parte, là. Elle ne serait pas capable de combattre un scorpion géant. Enfin, peut-être que si, mais elle me dérangerait plus qu'autre chose. Je courus vers mon arc avant d'encocher une flèche sans viser. Elle toucha l’œil latéral. Super, ce sera plus simple de le mettre K.O. de cette manière. Je revins chercher une flèche dans mon carquois avant de me rendre compte qu'il était vide. Meeeeerde. J'avais laissé beaucoup de mes flèches dans la cabane ! Putain, qu'est-ce que j'étais stupide !
« Bon, petit ange, vient m'aider, puis va-t'en loin d'ici. »

Revenir en haut Aller en bas
Mathia
Amateur de magie
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 13
Localisation : devant mon pc.
Amateur de magie
Dim 9 Avr - 10:44
A peine je fis tombé l'arc à la sang-mêlée que ses envie de meurtres envers moi furent... Deux fois plus fortes. Non, je ne plaisante pas. Son regard était si mauvais que si il pouvait me blesser... Ben... Je serais morte. Elle me détestait, encore plus que ce qu'y avait été mes espérances. Sauf que bizarrement, je n'appréciais pas ça. Mais vraiment pas. Allez savoir pourquoi, j'aurai mille fois préféré qu'elle m'apprécie ! Ouais, moi même, je comprenais pas. Mais je suis compliquée, et fière de l'être. Ensuite, je lui fis mon petit discours qui lui donna encore plus envie de me tuer. Si ça continuait comme ça, je ne serai plus de ce monde le soir. Mais je m'en moquais. La vie, la mort.... On pourra toujours me remplacer, hein. La précieuse élue ne l'était pas tant que ça, finalement.
Et vint le moment ou je sortis le lapino. Je compris tout de suite ce que signifiait le regard de ma sauveuse - si ça me faisait mal de le reconnaitre, elle m'avait aidé. Même si je m'en saurai sortie toute seule.- Reprenons. Ou est ce qu'on en était ? Ah oui, le lapino et les envies de meurtres. Elle rêvait de ce lapino, de sa chair tendre, tout ça, tout ça. Je ne suis pas trop chasseuse, moi ! Combattante, oui, mais chasseuse, non ! Sauf qu'elle refusait de l'admettre.
Ses oreilles frémirent alors, ce qui me surprit. Je me concentrai sur les pensée de l'elfe avec du sang d'ange. J'entendis alors "un peu jeune, trop stupide". Je crus en premier temps qu'elle parlait de moi. Ce qui me rassura en premier temps, en apparence, elle m'en voulait, en vérité, pas tant que ça. Donc elle ne me détestait pas ! Puis je remarquai que la fille se concentrait. Tout à coup, de l'eau se mit à bouger, doucement, et d'une élégance sans nulle autre pareil. Comme une danse. Lente et silencieuse. Belle et admirable.
Finalement, l'eau s'abattit sur une biche qui nous regardait. Ouais, elle devait s'ennuyer ferme, parce que là... En tout cas, le liquide se gela, capturant la biche dans ces fragment de glace. Et je compris. non, ce n'était pas moi que la fille trouvait un peu jeune et stupide, mais la biche.
Ma sauveuse alla alors voir la biche congeler et abrégea ses souffrances. Bien que la proie ne souffrait pas forcement. Elle me regarda alors avant d'exploser.

« Bien, Mathia. Je te suggère d'aller cuire ton petit lapino bien loin de chez moi, j'ai autre chose à faire que de parler avec toi. Tu vis peut-être avec des gens bien gentils qui te nourrissent, mais moi, je suis seule, donc... VA-T'EN ! »


Là, je craquai. COMMENT OSER T-ELLE ME PARLER DE PERSONNE QUI S'OCCUPAIENT DE MOI ?! J'étais orpheline, bordel ! Celle qui n'aurait pas du naitre, et elle... Elle...
Elle ne remarqua pas mon regard à la fois haineux et peiné. Elle courut vers son arc et tira une fléche. Elle était allée à son carquois pour recharger. Sauf qu'il n'y avait pas la moindre flèche. Et je vis à son regard, je compris qu'elle s'en voulait d'avoir oubliée.

« Bon, petit ange, vient m'aider, puis va-t'en loin d'ici. »


Je haussai le sourcil. Elle venait de m'insulter, remuer le couteau dans la plaie... Et... Elle voulait que je l'aide ? je ne lui devais rien ! Et je me moquais qu'elle m'est aidée. Tout à coup, mon air joyeux disparu et mon visage devint impénétrable. Mes yeux ne trahissaient aucune émotion, or, les yeux étaient la fenêtre de l'âme, c'est dire ! Je reprenais l'air que j'avais d’habitude. Là, je venais de jouer la gamine. Mais quand je prenais ce rôle, c'était uniquement pour déstabiliser les autres, les perturbait. jamais ce n'était réaliste. Au naturel, j'étais plutôt distante, froide, je ne voulais pas m'attacher. Je savais ce qui se passer quand on s'attachait à quelqu'un et qu'il souffrait. Même si mon nouveau rôle faisait que je devrais, malheureusement, devenir agréable. Le visage de l'elfe, je le voyais clairement, signifiait qu'elle n'attendrait pas éternellement ma réponse. Dommage, j'aimais bien la faire patienter. Je m'approchai d'elle, et un sourire moqueur s'étendit sur mes lèvres. Je savais ce que je voulais. Des excuses. Je levai la main et de la terre vint jusqu'à ces genoux, l'empêchant de marcher. Maintenant, c'est moi qui allait la menacer et pas l'inverse.

-Tu veux que je t'aide ? Parce que moi, je ne suis pas sûre de le vouloir. Tu veux savoir de quoi j'ai envie ? De te garder prisonnière, jusqu'à ce que tu t'excuses.

Je plongeai mon regard dans le sien, les poing serrés. Je posa la main sur une de mes armes, prête à les dégainer, puis, je me dis que je devais me contrôler alors je ne fis rien. Mais je n'abandonnai pas mes excuses.

-Tu vas me demander de quoi tu devrais t'excuser, je m'en doutes. Et bien... Tu as parlé d'une chose que tu n'aurai pas du. Tu as cru -à tort- que des personnes s'occupaient de moi. Dommage, tu t'es aventuré en terrain très dangereux. Je vais te donner un conseil qui te sera des plus utile, ne parle pas de ce que tu connais pas. Je dis ça, je dis rien.
Mon ton était sincère, je venais de lui donner un véritable conseil, mais elle ne le comprendrait probablement pas. Je rajoutai, la regardant dans les yeux. Alors, ces excuses ?

***

Mathia
Mi-ange, mi-démon
Élue malgré elle,
se bat envers et contre tout,
cœur d'or éclairant les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» On n’a pas le même sang, ni la même histoire, mais pour moi, tu fais partie de ma famille.
» (M) FELIX BUJO - sang (im)pur, roi de coeur.
» Don de sang
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les clans du destin -Espéria- :: La forêt des Sylfes-
Sauter vers: